Partager et commentez

Faut il utiliser un filtre UV sur son objectif photo ?

 

Le filtre UV, élément indispensable pour les uns, complètement inutile pour les autres. À quoi sert-il ? Doit-on avoir un ou pas ?
Beaucoup de photographe débutant se posent cette question et ont du mal à trouver la réponse tant il y a d’avis discordants sur le sujet
Faut-il un filtre UV ? Non … et oui…

filtre ultra slim pour objectif photo

exemple de filtre uv

Un filtre UV c’est quoi et à quoi sert-il ?

Un filtre UV, ou plus exactement, un filtre anti-ultraviolets est simplement un filtre destiné à filtrer une partie des ondes de lumière ultraviolette pour les empêcher d’entrer dans l’objectif.
Retournons à l’époque de la photographie argentique, quand nous mettions un film dans notre boitier d’appareil photo, il était courant pour les photographes, de l’époque, d’utiliser un filtre UV pour aider à réduire la dominante bleue qui pouvait se produire lors une belle journée ensoleillée. On pouvait aussi utiliser la version skylight qui réchauffait les couleurs grâce à sa légère teinte jaunâtre ou rosée suivant les modèles.

 

Qu’en est-il à l’ère du numérique ?

Actuellement la très grande majorité des objectifs sont traité d’usine contre les UV, de même que le capteur des reflex numérique comporte une couche anti ultra-violets.
Il n’y a donc techniquement plus la moindre raison d’utiliser un filtre UV supplémentaire.

Qu’en est-il réellement ?

Certains photographe continuent à utiliser un filtre UV, quelques-uns convaincu de son efficacité, mais le plus souvent en tant que protection de lentille frontale afin de la protéger des chocs et éventuelles griffes

Mon avis sur le sujet est relativement simple:

Comme le filtre n’a plus la moindre raison d’être, et que de plus, ajouter une couche de verre n’étant pas prévue dans le calcul optique de l’objectif peu en amoindrir les qualités et le piqué, surtout lors l’utilisation d’un filtre entrée de gamme (ben oui, juste pour protéger pourquoi mettre chère?), je ne préfère pas en mettre du tout

Et la protection que cela apporte vous allez me dire (et vous aurez peut-être raison) ?
Ce à quoi je vous répondrai, ce qui protège votre lentille frontale, c’est le pare soleil.
Outre le fait d’empêcher les rayons lumineux indésirable d’entrer dans le objectif et de provoquer du flare, le pare soleil va encaisser tous les chocs lors d’un contact avec un objet indésirable, c’est son rôle secondaire dirons-nous.
Dans notre pratique quotidienne de la photographie, et au prix que coûte notre matériel photo, nous y faisons très attention, nous veillons à ne pas le cogner dans tous les sens à tout bout de champ, pourquoi donc prendre le risque de perdre en qualité d’image avec un filtre ?

Cela dit, je modère un peu mes dires, il est des pratiques photographiques un peu plus risquée que d’autres. Tant que nous restons dans des domaines tels que la photo de paysage, la photo animalière, en reportage, photos événementielles ou en prise de vue de la petite famille, le risque est relativement faible (quoique, en événementiel, ça peut être parfois un peu plus chaud)

Par contre il est des pratiques beaucoup plus agressive pour le matériel, photographie sportive très près de l’action, voir même comme participant, ou encore l’urbex, ou vous devrez crapahuter et escalader vous faufiler un peu partout, et parfois courir le plus vite possible pour ne pas se faire attraper par un propriétaire dont on n’avait connaissance ou pire, son chien

Dernièrement une amie en a fait les frais lors d’une sortie urbex, son 24-70 f2,8 a chuté, et bien inspirée qu’elle était, c’est le filtre UV qui a tout pris, après vérification, l’objectif se porte bien.

Un filtre UV peut etre une bonne protection dans certains cas

le Canon 24-70 d’Helena Toscano après sa chute en urbex (Clic sur la photo pour aller sur son site)

Une alternative existe au filtre UV, Il existe des filtres neutres de protection (pas un filtre ND), ces filtres sont non teintés et minimisent les pertes de qualités quand ils sont de bonnes marques.

En conclusion:

Ne jamais mettre un filtre UV pour sa pratique quotidienne de la photographie, qu’elle soit amateur ou professionnelle, tout ce que vous risquez c’est une perte de qualité optique, cependant, vous pouvez toujours avoir un filtre neutre, de meilleur qualité possible, a portée de main au cas ou vous devriez avoir une pratique plus risqué et que vous voulez vous rassurer.
Il m’est arrivé d’utiliser un filet, par exemple, pour faire des photos en Bretagne lors d’une mer un peu forte sur des rochers qui occasionnaient pas mal d’embrun d’eau salée, j’ai préféré sacrifier un filtre que ma lentille vu que je devais essuyer très souvent les résidus d’eau salée.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partager le

Vous avez des questions au sujet de cet articles ?  Les commentaires sont la pour ça

 

Merci a Helena Toscano pour sa photo, son site se trouve ici: http://www.helenatoscano.be/

Partager et commentez
About Le Cameleon

Photographe professionnel à Namur, je suis toujours à la recherche de nouveaux défis photographiques à relever. Qu'avez-vous a me proposer ?

4 Responses to Les filtres UV utiles ou pas ?
  1. Merci pour ce sujet très intéressant.

  2. Hello, merci pour ce sujet.
    Le contenu rejoint des discutions interminables (avec des copains photographes) à ce sujet.

    Je fais de la photo à titre privé et je commence à en faire à titre pro (registre de commerce, tva, assurances, 😉
    Pour ma part, je laisse mes filtres UV sur mes objectifs le plus souvent possible et j’utilise presque tout le temps le pare soleil pour éviter de mettre mes doigts sur l’objectif.

    Pourquoi ?
    1) Pour la protection de la lentille au jour le jour, nettoyage (à force de frotter), etc.
    2) Pour la protection de la poussière au quotidien (sérieux, ça change beaucoup), même si mon sac photos est propre.

    Certains objectifs ont des petits caches en plastique devant la lentille frontale (pour cacher les vis) et il y a (selon les objos) des espaces parfois important entre le cache et la lentille. Cet espace laisse rentrer un tas de cochonneries… dans ce cas, le filtre aide bien.

    Pour palier au problème de perte de qualité :
    1) J’utilise des filtres de marques reconnues et dans des budgets d’environ 30-50€ (c’est onéreux, c’est moi choix, je l’assume).
    2) J’enlève les filtres lorsque je dois réaliser des prestations où la qualité est importante 😉

    Un autre chose qui se produit souvent en photos de nuit (ou quand il y a beaucoup de source de lumière), c’est que les filtres engendres des lumières parasites plus importantes que sans l’usage des filtres.

    Ma conclusion perso :
    Les filtres UV utiles ou pas ? Oui, si on sait les retirer au moment opportuns.

    Voilà pour mon retour d’expérience.
    Merci encore pour le sujet.

    • Hola, merci bien Matthieu pour ce commentaire de qualité

      Comme je le dis dans l’article, c’est un peu a chacun de voir comme il veux au niveau des filtres
      Il n’y a pas de mauvaise manière de faire, moi je préfère ne pas en mettre, mais ça n’engage que moi

      Apres, si vraiment on veux en mettre un, tu fais certainement très bien en privilégiant la qualité du filtre en regardant vers les meilleures gamme, c’est comme ça que tu limitera au mieux les risques

      il est vrai aussi, qu’un filtre peut être une source de flare, j’avais omis d’en parler a l’époque, mais le premier facteur de flare est bien entendu les couches de verre successive d’un objectif, la lumière se reflétant dedans crée ces reflet disgracieux (ou pas) ajouter une couche supplémentaire et qui plus est placée bien a l’avant peut augmenter le risque, de nuit comme de jour

      finalement tu trouve peut être la bonne solution en les plaçant seulement quand il le faut


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *