Portfolio Urbex

Portfolio Urbex / Exploration Urbaine

 

Urbex ? Exploration urbaine ? Explorateur urbain ? Urbexeur ? Mais qu’est-ce donc tout ça ?

 

En gros, l’urbex (l’acronyme d’exploration urbaine) regroupe plusieurs disciplines dont la plus connue et la plus rependue (hélas) est le fait de visiter (voir découvrir pour les plus chanceux) des lieux abandonnés.

D’autres pratiques de l’urbex moins courante sont :

  • L’infiltration >> là les lieux sont encore en activité, se pratique en milieu industriel ou d’un intérêt particulier)
  • Les cataphiles ou la cataphilie >> visite des souterrains, tunnels, catacombes, mines, ….
  • Le rooftoping, rooftop (toiturophilie en français (non, rien de sexuelle la dedans))  >> regroupe tout ce qui se passe sur les toitures et, par extension, en haut de certains édifices
  • Et quelques sous catégories qui ont leurs petites particularités

L’exploration urbaine a connu ses heures de gloire dans les années 90 au début du mouvement où des grands noms de la disciplines en ont édité les règles (je ne vais pas les répéter ici Wikipédia le fait très bien).

Actuellement, réseaux sociaux obligent, l’urbex est à la mode, trop, beaucoup de trop même. L’urbex est victime de sa popularité et plein de gens, non-initiés pour la plus part, se lancent à l’assaut des friches à l’abandon au détriment de ces dernières qui voient leurs localisations partagées a tout va et surtout à n’importe qui et finissent dévalisées, détériorées, taguées, ….

Bref, vous trouverez dans ce portfolio les résultats de mes propres explorations dans le monde très fermé (laissez-moi rêver) de l’urbex